Les filles de la Marine

Elles sont jeunes et jolies. Très féminines. Et aussi bien dans leurs baskets que leurs futurs uniformes de la Marine marchande. Au lycée Kersa-Lasalle de Ploubazlanec, nous avons rencontré trois filles carrément dans le vent !

Il ne faut pas se fier aux apparences dans la vie. On peut être une fille bien dans ses baskets, bien dans sa tête, et bien féminine et vouloir exercer un métier plutôt masculin. Enfin, masculin seulement sur le papier parce qu’elles ne seront pas les premières dans cette branche mais quand même, ce n’est pas encore banal. Futurs officiers En effet, Justine, Hanna et Solenn se destinent à la Marine marchande, option passerelle, c’est-à-dire officier. Actuellement elles sont en classe prépa au lycée Kersa-La Salle, une des particularités de l’établissement depuis des décennies, avant d’intégrer, et après obtention du concours, l’école d’ingénieur à Marseille, Nantes ou même Le Havre. Le tout fera quand même cinq ans d’études en plus.

Et au fait, pourquoi la Marine marchande ? « La mer, c’est reposant ! » Solenn, 18 ans, est Paimpolaise et a toujours fait de la voile ; elle est même monitrice. Elle était donc prédisposée à l’amour de la mer. « Quand on est sur l’eau, c’est reposant », assure-t-elle. Comme Hanna, 18 ans, de Penmarc’h qui, elle, est presque née sur un bateau (avec ses parents elle a vécu deux fois trois ans sur un voilier) et a un grand frère déjà dans la Marchande qui lui a tant parlé de son métier. Pour Justine, 20 ans, c’est beaucoup plus anecdotique. Elle vient de Bourgogne, bien loin de la mer et jusqu’à présent, personne de sa famille n’avait d’intérêt pour le monde marin. Après une prépa littéraire, elle a finalement décidé de parler de sa réelle passion : la mer qui correspond bien à sa nature nomade. Elle a découvert la section Marine marchande et a fait le forcing auprès de ses parents pour venir en Bretagne. Son père n’était pas vraiment convaincu mais face à tant de détermination, il a accepté que sa fille vive sa passion. Être commandant Elle s’est inscrite et maintenant, fait découvrir notre belle région à ses proches qui sont très fiers de cet engagement.

Toutes les trois souhaitent réussir largement leurs études et possèdent une force de caractère qui devrait les mener vers leur but ultime : être commandant. Parce que pour elles, il n’est pas question de rester au bas de l’échelle. Elles préfèrent viser haut, penser d’abord à leur carrière. « Maintenant, dans un couple, il existe le partage des tâches, alors on y arrivera », assure Solenn. « Nous avons assez de hargne pour être les meilleures », conclut Justine. Voilà, les garçons sont prévenus, ces trois filles pensent bien à donner une suite à leurs ambitions tout à fait justifiées.

Pratique Pour en savoir plus sur la filière et si vous aussi, vous voulez l’intégrer, il suffit de contacter le lycée au 02.96.55.81.98.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/paimpol/kersa-lasalle-les-filles-de-la-marine-06-10-2016-11243859.php#