Goûter conté avec Samuel Peron

Dimanche 28 février, une classe du lycée Kersa LaSalle à Ploubazlanec, organise un goûter conté avec Samuel PERON. Objectif : financer un projet pédagogique autour de l’univers du conte.

Ce goûter constitue la première étape d’un projet pédagogique imaginé par Muriel GUILLERM, professeur au lycée, en collaboration avec le conteur yviasais. Jusqu’à la fin de l’année scolaire, Samuel PERON intervient chaque semaine dans la classe de 1ère A.S.S.P (accompagnement, soins et services à la personne) afin d’aider les élèves à écrire, travailler, mettre en scène un spectacle de contes pour enfants, autour du thème des métiers imaginaires.
Au final, les élèves seront acteurs de leur propre spectacle et se produiront devant des classes de l’école primaire St Denis à Ploubalzlanec.
Cette première étape à Loguiviy sera l’occasion pour les élèves de se contronter à l’organisation d’un goûter conté, de voir un spectacle de contes donné par un professionnel, et de collecter un peu d’argent pour financer ce projet pédagogique qui les conduira de l’autre côté du miroir : du côté du conteur.

Dis Mamm’goz
Double bonne raison pour les spectateurs de venir à ce spectacle : aider le projet de ces élèves motivés et passer un bon moment en famille à écouter les histoires de Samuel PERON !
Il transporte avec lui les souvenirs du petit Samuel qui, le mercredi, allait prendre son "quatre heures" chez sa Mamm’goz dans la vieille ferme familiale...
"Quatre heures" il y a tout un programme ; dans "Mamm’goz tout un personnage" ; dans "vieille ferme familiale" tout un univers et surtout...tout plein d’histoires !
"Dis Mamm’goz : pourquoi les hérissons ont des piquants ? Et pourquoi les chiens se sentent sous la queue pour se dire bonjour ? Et pourquoi y a plus de loups en Bretagne ? Dis Mamm’goz ? Et Mammégoz avait toutes les réponses à toutes les questions. Samuel PERON revivra avec son public les moments magiques de son enfance et livrera, jourte pour son public, les réponses de Mamm’goz.

La Presse d’Armor - Mercredi 24 février 2016