Bref historique de Kersa

Le 17 juin 1946, le Frère Alain MOURRAIN apprend que la propriété de Kersa située à deux kilomètres de Paimpol est à vendre. La propriété est dotée d’un imposant château construit en 1898, d’une ferme et de vastes communs. Des tentatives précédentes pour implanter sur la région une communauté éducative de Frères avait échoué. Il ne fallait donc pas rater l’occasion. Le Frère Visiteur est favorable mais il faut encore convaincre beaucoup de monde et surmonter les réticences des uns et des autres. Finalement le district décide de créer à Kersa un établissement indépendant, orienté vers la préparation aux carrières d’officiers de la Marine Marchande et d’en confier la direction au Frère Alain. Les obstacles ne manquent pas à commencer par celui des finances. En effet, le propriétaire de Kersa est pressé de vendre et veut même être payé comptant. Ceci l’oblige à modérer son prix : 6 millions de francs de l’époque. Voici donc le Frère Alain MOURRAIN lancé à la recherche des fonds nécessaires auprès des amis paimpolais, des anciens élèves de LIKES à Quimper où le Frère Alain avait enseigné et même... de sa propre famille. Voici ce que raconte le Frère Hervé DANIELOU : "au cours de l’été 1946, je remontais à pied la grande rue de Quimper, soutane au vent, lorsque je vis déboucher à vive allure un cycliste, à tête nue, soutane au vent, une sacoche accrochée au guidon : c’était le Frère Alain qui revenait d’une longue course à travers le pays glazig pour y trouver, sous forme d’emprunts à faibles intérêts, les sommes nécessaires à l’achat de Kersa." Et bien des fois on entendit le Frère Alain dire :" c’est en grande partie grâce à l’argent des paysans du sud Finistère que Kersa a pu être acquis".
Mais il ne suffit pas de payer la propriété. Il faut installer des classes, un internat, aménager des locaux, acquérir du matériel pédagogique : livres, instruments de laboratoire ou de navigation. C’est alors l’après guerre et la pénurie de facilite pas la tâche. La constitution d’une équipe d’enseignants est aussi un autre problème. La communauté ne comprend alors que quatre Frères. Frère Alain assume une partie de l’enseignement scientifique lui même, et trouve à l’extérieur de quoi constituer une équipe pédagogique. L’Évêché de St Brieuc nomme pour sa part un aumônier.
L’ouverture
Elle se fera le 21 novembre 1946, avec 68 élèves (dont 56 internes) répartis en deux classes préparatoires à la filière "Capitaine au long cours". Une troisième classe sera ouverte l’année suivante et en 1948, Kersa comptera déjà une centaine d’élèves.
Dès le départ, les excellents résultats au concours soulignèrent le bien fondé de la nouvelle école et de ce fait l’établissement reçut le soutien et l’estime du monde maritime : Inspection Générale des Écoles de Navigation, professeurs des Écoles d’Hydrographie, directions des Compagnies etc.Retour ligne automatique
Le succès de l’Ecole la mettait trop à l’étroit, il fallait donc bâtir. Ce fut l’œuvre du Frère Laurent LE GUELLEC qui directeur de 1954 à 1962, fit construire, successivement les bâtiments A et B grâce en partie à l’aide financière des Compagnies de navigation. On put ainsi ouvrir de nouvelles classes : la section "Pont" comprit désormais quatre divisions tandis que parallèlement se créa une section "Machine". L’effectif atteignit et dépassa les 200 élèves. S’y ajoutaient, de mai à septembre, des cours de promotion permettant à des Capitaines de Marine Marchande d’entrer dans la filière des Capitaines au Long Cours. Ces cours de promotion durèrent jusqu’en 1965.
Un contrat d’association avec l’Etat
En 1962 (cf. suite à la loi Debré du 31 décembre 1959 qui régit les rapports entre l’Etat et l’Enseignement Catholique), un contrat d’association fut signé lequel incluait toutes les classes de l’établissement. Il fallut également ouvrir d’autres locaux, le bâtiment C et la salle de sports furent inaugurés en 1964.
A partir de 1980 furent créés les sections électrotechniques et un baccalauréat général (série D). Dès 1984, la direction de l’établissement fut confiée à un laïc. En 1988, après 42 ans de présence, les Frères quittent Kersa.
Le regroupement avec le lycée St Élisabeth
En 1998, les lycées Kersa et St Elizabeth de Paimpol se regroupent et créent un pôle professionnel. Des travaux sont alors entrepris : création d’un Self, rénovation de la salle de Sports, ouverture d’un C.D.I, mise aux normes de sécurité des ateliers, transformation de l’internat.